Cyberbougnat

Sémaphore en chanson

Publié par Bertrand le lundi 7 novembre 2005 à 00h43min, mis a jour le lundi 7 novembre 2005 à 00h45min - 858 lectures

Chanson française — Depuis 2003, Cébazat accueille un festival de chanson française. Au programme cette année Mathieu Boogaerts, Sandrine Kiberlain, Maxime Le Forestier sans oublier le tremplin découverte.

Depuis 2003, la chanson française prend ses quartiers au Sémaphore de Cébazat. La taille limitée de la salle, 552 places, ne permet pas la venue de grandes stars, mais invite à la découverte d’artistes d’avenir dans un cadre relativement intime.

Ainsi cette année, le festival rassemble 21 artistes assez jeunes mais déjà connus. Bien entendu Maxime Le Forestier fait plutôt partie des plus connus d’entre eux. Seulement, il vient au Sémaphore avec un répertoire qui n’est pas le sien mais celui de Brassens. Il a entamé le boulot il y a 7 ans en enregistrant 84 chansons et l’achève par 90 autres qui viennent d’être mises en boîte.

Sandrine Kiberlain a d’abord fait carrière dans la comédie avant de se lancer dans une nouvelle orientation : la chanson. Mélancolie, sourire, malice et émotion, Sandrine parle d’elle, de ce qu’elle pense, sans jamais sombrer dans le nombrilisme. Les textes, vous l’aurez compris, sont écrits par elle. Côté musique, elle a pour complices Bazbaz, qui sera aussi sur scène le même soir, Voulzy, Souchon, père et fils.

Souchon est d’ailleurs un point commun de ces artistes qui seront réunis le temps du festival. S’ils sont d’une autre génération, ils font partie de la même famille musicale que lui. Mathieu Boogaerts, lui a carrément fait le première partie de Souchon, c’était au Casino de Paris en 2002.

Il ne faudra pas manquer non plus Les Ogres de Barback, quatre musiciens poly-instrumentistes issus d’une même famille qui s’adonnent à des chansons réalistes, vrillées de reliefs tziganes et de musette sur fond de rock alternatif. Ces bêtes de scène vivent leur musique hors des sentiers balisés de la variété. Leurs propos sont teintés de poésie, cuivrés d’une musique qui fanfaronne à la manière d’une fête foraine permanente.

Le caractère festif du festival se matérialisera aussi dans les après-scène, les troisièmes parties de soirée qui se dérouleront dans le hall du Sémaphore. La Varda, Vaguement la Jungle, Locaterre Duo, Ginkobiloba sans oublier la touche locale avec les Flying Tractors ont ainsi été choisis pour leur caractère festif.

Enfin, il ne faut pas oublier le tremplin des Rencontres de la chanson française. Sélectionnés parmi environ 70 artistes, 10 groupes qui montent se produiront pendant un spectacle de deux heures. A la clé, la possibilité de se produire dans un autre festival l’année prochaine ou lors de la fête de la musique à Cébazat. Plus qu’un tremplin, les Rencontres sont un véritables spectacle à ne pas manquer (vendredi 11 novembre, 14h00, entrée gratuite)

Sémaphore en chanson

du 5 au 13 novembre 2005 - Sémaphore - Cabazat
- La programmation
Plein tarif pour chacune des soirées : 25 €, réduit : 22 €
Pass 4 soirées : 70 € - Pass 7 soirées : 100€

- Plus d’info sur le site de la ville de Cébazat


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois

Mots clés
Sortir