Cyberbougnat

Bernard Laporte visé par une plainte d’abus de confiance à Super-Besse

Publié par Alexandra le lundi 9 février 2009 à 16h16min, mis a jour le lundi 9 février 2009 à 16h17min - 647 lectures

Le secrétaire d'Etat chargé des sports Bernard Laporte pourrait être impliqué dans une affaire d'abus de confiance concernant des immeubles à Super Besse.

LTB, société dont Bernard Laporte est actionnaire, est soupçonnée d’avoir reçu plus d’un million d’euros de la part d’un constructeur ayant abandonné en cours de construction de deux immeubles dans la station de ski de Super Besse (Puy-de-Dôme), a-t-on appris aujourd’hui de source judiciaire.

Une soixantaine de personnes ayant acquis des appartements auprès de la société civile immobilière (SCI) "Les Hauts du Sancy" se sont retournés contre elle, le premier immeuble ayant été livré "dans un état pitoyable", alors que la construction du second, débutée en 2006, est à l’arrêt faute de fonds. Ils se sont rendu compte que la SCI était exsangue, après avoir notamment versé sans contrepartie plus d’un million d’euros à LTB, une société chargée d’organiser la location des appartements pendant neuf ans, dans le cadre d’une défiscalisation.

"Verser une telle somme, dès le début du chantier, au futur gestionnaire, relève de l’abus de confiance", estime Me Gilles-Jean Portejoie, avocat des propriétaires floués, accusant M. Laporte de "recel d’abus de confiance".

La somme aurait servi à renflouer des opérations immobilières déficitaires en Alsace, selon Me Portejoie, confirmant une information du Journal du dimanche de la veille. LTB, appartenant au secrétaire d’Etat chargé des Sports Bernard Laporte, et à deux associés, Jean-Pierre Brunel et Martin Trigano, a depuis été placée en liquidation judiciaire.

"M. Laporte n’y est pour rien : il est un actionnaire dormant dans cette société, il n’a rien fait, si ce n’est de s’associer" avec M. Trigano, PDG de LBT, a souligné un avocat du secrétaire d’Etat, Jean-Pierre Versini-Campinchi.

Une plainte avec constitution de partie civile pour abus de confiance a été déposée le 19 janvier et l’enquête a été confiée à la police judiciaire de Clermont-Ferrand.

En lire plus : Le Figaro

Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :

Auteurs
Alexandra